Faire un bilan de compétences à Cahors


Vous voulez faire un bilan de compétences à Cahors?


Vous vivez à Cahors ou vous envisagez de vous y installer et vous souhaitez surtout y travailler, de façon sereine et perspicace. Votre objectif est de (re)trouver un équilibre professionnel.

Pour ce faire, vous avez besoin de faire un bilan sur votre identité professionnelle (vos compétences, vos aspirations, vos impératifs, vos envies) et de vous défaire de vos blocages et mieux comprendre vos aspirations professionnelles.

 

Dans le cadre d’un bilan de compétences, RH ère vous aide à passer à l’action pas à pas, avec méthode. En présentiel ou à distance, LE BILAN DE COMPÉTENCES  est un accompagnement encadré par la loi et qui comporte 3 phases :

 

  • LA PHASE PRÉLIMINAIRE est un temps dédié à l’analyse des attentes et des besoins du (de la) bénéficiaire. C’est l’occasion pour la consultante d’affiner son approche et de personnaliser l’accompagnement.
  • LA PHASE D’INVESTIGATION représente un véritable moment d’introspection et de réflexion sur :

èLes caractéristiques personnelles du (de la) bénéficiaire

èSon profil professionnel et ses aptitudes

èSes intérêts professionnels et ses leviers motivationnels

èL’identification de pistes professionnelles et l’élaboration du projet professionnel le plus opportun

  • LA PHASE DE CONCLUSION permet au (à la) bénéficiaire de s’approprier les résultats de l’investigation et l’éclairage délivrée par la consultante.

 

Ensemble, nous nous questionnerons sur les différents aspects d’un projet professionnel réussi :

·       Quelle sont les activités qui vous rebutent ou vous enthousiasme ?

·       Quel type de structure ou quelle culture vous conviennent ?

·       A quelle fin souhaitez-vous vous mobiliser ?

·       Dans quelles conditions souhaitez-vous travailler ?

 

 


Travailler et se réaliser professionnellement à Cahors dans le Lot


bilan de compétence Cahors

Qu'en est-il de l'emploi à Cahors?


Dans la région, le taux de chômage peut figurer tantôt parmi les plus importants tantôt parmi les plus faibles de France.

 

L'année 2019 avait été marquée par une croissance économique soutenue en Occitanie. Une grande partie des indicateurs économiques étaient au vert, profitant d'une embellie de l'emploi salarié et d'un chômage en recul pour la première fois depuis 10 ans.

 

La crise sanitaire liée à l'épidémie de la COVID-19 et les confinements successifs sont venus percuter brutalement l'économie des territoires de la région.

 

Dès le mois de mars 2020, les effets se sont fait ressentir sur le marché du travail avec, d'une part, une baisse des offres d’emploi collectées par Pôle emploi Occitanie et, d'autre part, l'augmentation de la demande d'emploi.

 

Sur le front de l’emploi, la crise a mis un frein à la progression continue des effectifs enregistrés depuis plusieurs années mais l’emploi a rattrapé son niveau d’avant crise dès le premier trimestre 2021.

 

Les offres, toujours orientées à la baisse, se rapprochent de leur niveau d'avant crise, le rebond s'étant poursuivi au 2ème trimestre 2021.

 

Du côté de la demande d'emploi, dès le 1er trimestre 2021, le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi est repassé sous la barre des 600 000 personnes, renouant avec ses niveaux d’avant crise. L’amélioration est observée dans l’ensemble de la population des demandeurs d’emploi (femmes, hommes, jeunes, seniors), à l’exception des chômeurs de longue durée inscrits depuis un an ou plus.

 

De son côté, l’intérim, véritable indicateur avancé de la situation de l’emploi est reparti à la hausse. Les secteurs qui avaient subi de plein fouet le choc brutal de la pandémie montrent déjà des signes d'amélioration. C'est le cas notamment de l'hôtellerie-restauration qui a profité d'une embellie de la saison estivale et qui s'est parfois heurtée à une pénurie de candidats, une partie de la main d'œuvre disponible s'étant orientée vers d'autres métiers durant le confinement. De son côté, l'aéronautique enregistre des perspectives encourageantes, même si la reprise tarde à se faire sentir.

 

Depuis plusieurs mois, les secteurs de la santé, de l'administration publique et de la construction sont particulièrement dynamiques. Sur le bassin de Cahors, la structure de l’emploi salarié est dominée par l’économie présentielle (commerce de détail, santé humaine et action sociale et construction) et touristique (hébergement et restauration). Le territoire se singularise par une présence plus marquée des activités liées aux échanges : transport et entreposage, commerce de gros. C'est le bassin d'emploi le moins industrialisé du Lot à l'exception de la fabrication d'équipements électriques qui y est bien implantée

Avec des secteurs en difficulté :

·       Construction

·       Activités spécialisées, scientifiques et techniques

·       Activités immobilières

·       Production et distribution d'électricité, de gaz, de vapeur et d'air conditionné

·       Information et communication

et d'autres qui restent porteurs d'emplois

·       Santé humaine et action sociale

·       Production et distribution d'eau, assainissement, gestion des déchets et dépollution

·       Commerce réparation d'automobiles et de motocycles

·       Hébergement et restauration

·       Transports et entreposage  

 

39% des demandeurs d'emploi ont au moins un frein périphérique à l'emploi

Les freins périphériques à l'emploi sont des contraintes de différentes natures touchant les demandeurs d'emploi. Ils traduisent les difficultés non professionnelles entravant le retour à l'emploi. Ces freins sont identifiés conjointement par le conseiller Pôle emploi et le demandeur d'emploi lors du diagnostic réalisé au moment de l'inscription. Huit types de difficultés sont identifiés : des difficultés financières, des difficultés liées au moyen de transport, à l'état de santé, à la capacité d'insertion et de communication, aux contraintes familiales, au logement ou encore aux difficultés administratives ou juridiques. 39% des demandeurs d'emploi inscrits en catégorie A, B, C à fin décembre 2020 sur ce territoire ont au moins un frein contre 32% en région Occitanie.

Le premier frein périphérique le plus fréquemment cité par les demandeurs d'emploi du bassin d'emploi de Cahors concerne le transport. De fait, il apparaît que la question de la mobilité géographique et l'accès au permis de conduire ainsi qu'aux transports en commun constituent des enjeux importants pour l'insertion des demandeurs d'emploi. Le second frein périphérique le plus fréquemment mentionné regroupe la santé. Les freins liés à l'état de santé se développent lorsque l'âge avance.

·       Afin de résoudre l'exclusion numérique, Pôle emploi s'appuie notamment sur l'outil « Pix » qui vise à mesurer l'agilité digitale des demandeurs d'emploi. Il permet d'identifier leurs besoins sur le numérique et de leur proposer des solutions immédiates et adaptées mobilisant les services de Pôle emploi ou ses partenaires (dont prestations, ateliers, formations).

·       Pour accompagner la mobilité des demandeurs d'emploi, Pôle emploi a versé 4 822 aides à la mobilité en 2020 en Occitanie. Ces mesures, d'un montant de 1,6 million d'euros dans la région, comprennent les aides à la recherche d'emploi, à la reprise d'emploi, à l'Aide à la Garde d'Enfants pour Parents Isolés (AGEPI) ainsi que les aides au permis de conduire. Pôle emploi entend également poursuivre les coopérations engagées avec les acteurs de la mobilité géographique (par exemple Wimoov) qui offrent des mesures complémentaires aux demandeurs d'emploi.

·       Pôle emploi mène également des actions pour lutter contre les problèmes de santé et le handicap, à travers son rapprochement avec les 13 Cap emploi de la région Occitanie. Ce dernier doit permettre un service élargi afin de gagner en lisibilité et facilité d'accès tant pour les demandeurs d'emploi que pour les employeurs.

·       Pour lutter contre les contraintes liées à l’insertion et la communication (illétrisme, analphabéitisme), Pôle emploi ainsi que ses partenaires comme le Conseil Régional et les Centres de Ressources Illétrisme Analphabétisme (CRIA) permettent aux publics les plus fragilisés d'accéder à des formations «FLE» (Français Langue Étrangère) pour les nouveaux arrivants en France qui souhaitent apprendre le français. Le second frein périphérique le plus fréquemment mentionné regroupe la santé. Les freins liés à l'état de santé se développent lorsque l'âge avance.

 

·       Les demandeurs d'emploi rencontrant des difficultés professionnelles et sociales (santé, logement, mobilité,…) peuvent bénéficier d'un accompagnement global, mobilisant à la fois un conseiller Pôle emploi et un travailleur social départemental. Cet accompagnement est renforcé dans le cadre du Plan Pauvreté. Dans ce contexte, la "Garantie d'activité" est destinée à 300 000 demandeurs d'emploi par an en suivi global, à l'échelle nationale et à l'horizon de 2022. En Occitanie, ce sont 5 300 demandeurs d'emploi en catégorie A, B et C qui sont dans cet accompagnement à fin juin 2021. Contactez notre Cabinet de conseil Rh à Brive la Gaillarde pour faire un Bilan de compétence à Limoges et un bilan de compétence à Brive la Gaillarde.